18 Responses

  1. Ptitemarie
    Ptitemarie 9 novembre 2013 at 20 h 22 min | | Reply

    J’ai testé la farine et les pâtes d’épeautre. C’est vrai que ça change tout ! La digestion est facile, il n’y a pas besoin d’en manger beaucoup pour combler la faim jusqu’au prochain repas. Même pas besoin de goûter ! Seul hic : cela reste cher à l’achat.

    1. Noémie
      Noémie 10 novembre 2013 at 18 h 50 min | | Reply

      oui, l’épeautre coûte plus cher, mais comme on en mange des quantités moins importantes, on s’y retrouve du côté budget, avec en prime plus besoin de goûter comme tu le dis. Et les qualités de l’épeautre en font une céréale non seulement nourrissante mais guérissante !

  2. Ptitemarie
    Ptitemarie 13 novembre 2013 at 15 h 52 min | | Reply

    D’accord !
    Une petite suggestion : peut-être pourrais-tu donner des petites recettes simples, dans lesquelles on peut utiliser ces aliments au quotidien ? Cela aiderait sans doute ceux qui n’ont pas l’habitude !

    1. Noémie
      Noémie 13 novembre 2013 at 16 h 33 min | | Reply

      ok, je fais un prochain article en vous donnant mes recettes rapides !

  3. Astuces pour un petit déjeuner énergétique 16 décembre 2013 at 12 h 40 min |
  4. Des aliments qui mettent de bonne humeur 31 août 2014 at 12 h 55 min |
  5. epeautresque
    epeautresque 22 mai 2016 at 1 h 30 min | | Reply

    c’est le côté penible de l’epeautre aucune précision quant au temps de cuisson et à la particularité de la cuisson du concassé d’epeautre, les nouveaux utilisateurs n’ont pas la science infuse …ça cuit mal ça reste dur…comment s’y prendre
    y a-t-il des astuces..hélas RIEN sur le sujet

  6. Danièlenormandie
    Danièlenormandie 19 septembre 2017 at 19 h 30 min | | Reply

    Bonjour Noémie. Je « tombe » sur votre blog que je trouve fort bien fait. Je consomme du grand épeautre non-hybridé depuis très peu de temps, ainsi que quelques épices recommandées par Hildegarde de Bingen. En fait, j’avais commencé à consommer de l’épeautre- acheté en magasin bio- jusqu’à ce que je découvre qu’il s’agissait de petit épeautre et qu’il était sans doute hybridé. J’ai donc décidé de ma pencher d’avantage sur les conseils alimentaires de sainte Hildegarde, j’ai acheté du grand épeautre non hybridé (grains, flocons, pâtes) et du café d’épeautre, des épices (serpolet, hysope, pyrèthre, galanga), infusions, grâce au site du Grenier d’épeautre. Et je suis un certain nombre de conseils alimentaires de sainte Hildegarde (éviter certains fruits et légumes, par exemple).
    Au départ, je n’avais pas de gros problèmes de santé, j’ai plutôt envie de dire que je consomme de l’épeautre par gourmandise, et je sais que je mange quelque chose de bon pour mon organisme…

Leave a Reply